fleche_langueVersion françaiseEnglish version not availableVersion imprimable
Programme jour par jour / Juin 2010
07080910111213
141516171819 

iNTERVENANTS

Marc Lachièze-Rey

Le corps du physicien dans l'espace-temps

La physique moderne - physique quantique, relativité ou autre - met en avant les rôles de l'expérimentation et de l'observation. Ceci rend indispensable de définir le statut et les propriétés de l'observateur. Tout à la fois, ce dernier joue le rôle spécifique de celui qui effectue l'observation, et constitue un objet de la théorie, soumis à ses lois comme les autres objets, de la même manière que le système ou le processus observé. L'observateur est avant tout un corps, éventuellement prolongé par un instrument. Il voit, touche... le système étudié, souvent par l'intermédiaire de la lumière ou de rayonnements. Pour la physique, ce processus est décrit comme une interaction entre observateur, rayonnement et système observé. Situer son corps dans l'espace et dans le temps, par rapport aux autres objets, ce sont des mesures que nous effectuons sans cesse : nous interagissons ainsi avec l'espace, la lumière, la matière et les rayonnements. Quant à la relativité, elle fait disparaître l'espace et le temps.

Docteur ès sciences et ancien élève de l'École normale supérieure (Ulm), Marc Lachièze-Rey est aujourd'hui directeur de recherches au CNRS et astrophysicien au Centre d'études de Saclay (CEA). Ses recherches portent sur la cosmologie (problèmes de la masse cachée et de l'énergie noire), physique théorique et gravitation, recherches sur la nature du temps et de l'espace. Il participe à de nombreux séminaires, conférences et colloques, et mène en parallèle, depuis de nombreuses années, une activité de vulgarisation scientifique, sous des formes très diverses (muséographie, radio, télévision, multimédia, etc.).