fleche_langueVersion françaiseEnglish version not availableVersion imprimable
Programme jour par jour / Juin 2010
07080910111213
141516171819 

iNTERVENANTS

Patrick Haggard

L'espace corporel : de l'intégration multi-sensorielle aux processus esthétiques

Le corps dispose d'un mécanisme pour suivre ses déplacements dans l'espace : c'est le fuseau musculaire. Celui-ci signale en continu au cerveau la disposition des membres du corps. Les résultats récents en neurosciences cognitives montrent que cette information « proprioceptive » fournit une représentation fondamentale de l'espace pour toutes les sensations corporelles, notamment le toucher.

Cet espace corporel a aussi un aspect artistique. En danse, par exemple, le déplacement des membres du corps du danseur est vu par un spectateur, ce qui induit des réactions perceptives, affectives, et esthétiques particulières. Nos recherches ont montré que la perception esthétique de la danse passe par des aires visuelles et sensorimotrices spécialisées du cerveau du spectateur, comme si celui-ci re-évoquait l'espace corporel du danseur. La spatialité du corps propre joue donc un rôle-clé dans la conscience de soi, mais aussi dans les arts de la scène.

Patrick Haggard travaille à l'Institut des neurosciences cognitives de l'University College de Londres. Il dirige une équipe d'une dizaine de chercheurs et doctorants. Les thèmes de recherche sont l'action volontaire et la sensation somatosensorielle chez l'être humain. Il explore ces thèmes avec des méthodes comportementales mais aussi neurophysiologiques. Il a publié plus de cent soixante articles dans des revues scientifiques, dont Nature et Science. Il a collaboré avec des danseurs et des chorégraphes depuis 2002, ce qui l'a mené à publier les premières études neuroscientifiques sur la perception de la danse, y compris l'évaluation esthétique.