fleche_langueVersion françaiseEnglish version not availableVersion imprimable
Programme jour par jour / Juin 2010
07080910111213
141516171819 

iNTERVENANTS

Pierre Jodlowski

La gestualité, un préalable aux images mentales qui précèdent la musique

Dans ma pratique de compositeur, la question du geste occupe une place essentielle dans mon imaginaire, en particulier dans les phases de gestation d'un projet. Ces moments caractérisés par une sorte d'évanescence qui précède le formalisme, font une place majeure à la projection mentale de gestes scéniques qui prennent une place tout aussi importante qu'un imaginaire sonore, qu'une conception formelle, qu'une trajectoire rythmique ou harmonique. Ces gestes initiaux me permettent de définir une sorte de cartographie de la matière scénique que la partition ou l'écriture en studio rendra concrète. Gestes de grappe, déplacements, énergies globales ou fragmentées, ces vecteurs ne sont pas anodins, ils sont les choses que l'on voit sur scène au-delà ou en-deçà de l'écoute...

Aussi, dans le cadre de la réalisation du projet Grainstick, ai-je pu concrétiser une sorte de fantasme du musicien : rendre concrets ces gestes qui définissent mon imaginaire avant l'acte créateur ; concrets donc efficients (grâce aux différents médiums technologiques - captation gestuelle, tracking de position, capteurs) et qui plus est pour le grand public. Ce projet, qui repose poétiquement sur la confrontation du réel et de l'imaginaire (comme espace métaphorique de la composition musicale), veut donc rendre accessible une gestualité première, simple, qui peut immédiatement nous renvoyer notre propre énergie, agir comme un miroir de nous-mêmes.

Cette conférence sera l'occasion de revenir sur la définition de ces gestes initiaux et de montrer leur traduction concrète dans certains projets, et en particulier dans l'installation Grainstick.

Après des études musicales au Conservatoire de Lyon et au Cursus de composition à l'Ircam, Pierre Jodlowski fonde le collecif éOle et le festival Novelum à Toulouse. Son activité de compositeur le conduit à se produire en France et à l'étranger dans la plupart des lieux dédiés à la musique contemporaine mais aussi dans des circuits parallèles, danse, théâtre, arts plastiques, musiques électroniques. Son travail se déploie aujourd'hui dans de nombreux domaines et, en périphérie de son univers musical, il travaille l'image, la programmation interactive pour des installations, la mise en scène, et cherche avant tout à questionner les rapports dynamiques des espaces scéniques. Il revendique aujourd'hui la pratique d'une musique « active » : dans sa dimension physique (gestes, énergies, espaces) comme psychologique (évocation, mémoire, dimension cinématographique). En parallèle à son travail de composition, il se produit également pour des performances, en solo ou en formation avec d'autres artistes.